Découverte de la brasserie Saint-Feuillien

ou

Comment boire sous couvert de la découverte du patrimoine.

Que vous soyez belges ou en visite dans le plat pays (un qualitatif qui n’est pas applicable à nos bières, je vous le dis tout de suite), il y a des visites incontournables si vous êtes fans de bières. Cependant, cette  visite ne s’adresse pas uniquement aux zythologues en devenir, à l’image des distilleries que l’on visite en Ecosse pour découvrir un peu plus le patrimoine de la région, la visite de brasseries belges s’inscrit dans la même lignée. Chaque visite est la promesse d’en apprendre plus et de découvrir les particularités inhérentes aux différentes bières belges.

Visite & Histoire

La brasserie Saint-Feuillien n’échappe pas à la règle, la visite est aussi instructive que désaltérante. On commence par visiter l’ancienne brasserie, notre super guide (Blandine) nous explique ensuite les différentes étapes de fabrication et n’hésite pas à faire des références historiques. On sait ainsi que Saint-Feuillien fut (sans jeu de mot) un gars qui n’eut pas trop de chance, venu évangéliser la région, en passant sur le territoire du Roeulx, il fut assassiné par des brigands, ou plus précisément, décapité. C’est pour cela que Saint-Feuillien est prié pour soulager les maux de tête, ne tentez donc pas de boire de la Saint-Feuillien pour les soulager, ça ne fonctionne malheureusement pas.  A l’endroit de son supplice, ses disciples décidèrent d’élever une chapelle qui deviendra en 1125 (pour les connaisseurs, le 1125 sur les bouteilles vient de là) l’abbaye Saint-Feuillien du Roeulx. A l’époque, le tourisme était essentiellement religieux et pour désaltérer toutes ces bonnes âmes venues en pèlerinage, les moines commencèrent à brasser. L’abbaye fut détruite en 1789 et en 1873, Stéphanie Friart Rose décida de commencer une activité de brasseur, quelques années plus tard, la brasserie est toujours là et la cinquième génération tient les rennes de l’entreprise familiale.

Une question de temps et de température

Par la suite, nous avons été du côté des nouvelles installations où le processus nous a été expliqué. La méthode utilisée est celle du brassage par infusion au cours de laquelle les sucres contenus dans le malt sont extraits. Le jus (ou moût) est ensuite filtré et porté à ébullition, à ce moment, le houblon (l’or vert, il s’agit d’une plante de la même famille que le cannabis) est ajouté, procurant arôme et amertume, il est ensuite refroidi à 20° et est ensemencé avec la levure. Le processus de fermentation commence, les sucres se transforment en alcool et miracle, le moût devient de la bière. Elle est ensuite gardée six semaines en chambre pour une question de décantation et d’affinement du goût.

Retenons qu’en brasserie, tout est une question de temps et de température.

Place à la dégustation 

La dégustation de deux bières ponctue cette visite, l’occasion de revoir ses classiques ou de découvrir de nouveaux goûts.

Vous pourrez y déguster :

La saison: bière de terroir et de fermentation haute, d’un beau blond doré.  Densité : 6,5% alc.vol.

La Grand Cru: bière extra-blonde, refermentée en bouteille. Densité : 9.5 % alc. vol.

La Grisette blanche: fruits des bois, cerises: fruitées et refermentées en bouteille. Densité: de 3,5% à 5% alc. vol.

La Saint-Feuillien blonde: avec sa belle robe dorée et son goût fruité d’agrumes. Densité: 7.5% alc. vol.

La Saint-Feuillien brune: et sa belle robe d’un brun rubis, sans oublier ses notes de caramel et de réglisse. Densité: 8.5 alc. vol.

La Saint-Feuillien triple: avec sa couleur ambre, elle possède un caractère spécialement malté. Densité: 8.5 alc. vol.

et bien d’autres encore…

Pour conclure cet article,  je ne peux que vous conseiller de visiter la brasserie,  celle-ci se situe non loin de Mons et est très facile d’accès. Il s’agit d’une visite très agréable et très instructive.

PS: Je n’ai pas eu de bière supplémentaire pour vous dire ça! On ne m’achète pas comme ça… 🙂

Capture

PPS: Sinon, si vous voulez en apprendre plus sur nos brasseries, je vous conseille le blog de Madame Bougeotte, qui vous emmène sur la route de la bière, un programme bien alléchant!

Infos pratiques:

Visite de la brasserie:

Individuel: tous les samedis à 14h ou tous les dimanches, sur rendez-vous, à 10h30

En groupe: (minimum 10 personnes), possible tous les jours avec une réservation de minimum 2 semaines à l’avance.

Prix:

Enfant <6ans: gratuit

Enfant 6ans>17ans: 3 euros

Adulte >18 ans: 7 euros

Infos & Réservations:

Brasserie St-Feuillien – Blandine Colin
Tel : +32 498/86.41.82
Mail : visite.stfeuillien@gmail.com

 

Publicités

4 réflexions sur “Découverte de la brasserie Saint-Feuillien

  1. Madame Bougeotte dit :

    Mon appareil est en gueststar sur une des photos yoooouhooouu :p

    Merci pour la mention à mes articles brassicoles.

    Faut absolument aller à la brasserie des Légendes à Ellezelles pour la Quintine mais surtout pour la petite balade sur le sentier de l’Etrange tout proche.

    Dégustation de bière et balade digestive, c’est parfait!!!! 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s