La Croatie : un tourbillon de nature et de culture

 

Carnet de route : arrivée Zadar, départ immediat pour Starigrad : 2 jours -> Plivitce : 1 jour -> Split : 2 jours -> Trogir : 1 jour -> Primosten : 1 jour -> Iles Kornati : 2 jours -> Sibenik : 1 jour -> Zadar : 1 jour -> Ile dePag : 1 jour

 

Les merveilles de la Croatie

Il s’agit d’un pays qui doit être visité au moins une fois dans sa vie. La montagne côtoie la mer, la nature y est belle et luxuriante et les différentes villes ont gardé des traces du passé. Celles-ci leur confèrent un charme fou et une authenticité incroyable. Il s’agit également d’un pays où les traces d’une guerre, pas si éloignée que ça, sont elles aussi encore bien présentes et surgissent au détour d’une ballade ou de la traversée d’une ville… Avant toute chose, prévoyez déjà une monnaie différente, dans ce pays, vos transactions se feront en Kunas ( 1 euro = +/- 7.5 Kunas) . Pour ce voyage, nous sommes partis durant la deuxième quinzaine de septembre, nous avons pris l’avion en direction de Zadar où une fiat panda nous attendait pour notre périple. Il fallait se dépêcher car le soleil commençait à se coucher et nous n’avions pas encore de camping pour passer la nuit.

Starigrad & Paklenica

Nous sommes donc partis en direction du village de Starigrad, village balnéaire sans prétention qui a la particularité d’être à l’entrée du parc national de Paklenica. Nous sommes arrivés au camping Paklenica, très bien situé le long de la mer avec des emplacements plutôt bien délimités. Le lendemain, nous, nous sommes dirigés vers le parc avec l’idée d’y faire une randonnée. L’entrée est payante, prévoyez donc 50 Kunas par personnes ( 7.5 euros). Nous n’avions pas de carte en notre possession et nous nous sommes contentés des panneaux indicatifs ainsi que d’une petite carte disponible à l’entrée. La signalétique était largement suffisante et nous avons pu faire une agréable ballade.  Le parc de Paklenica est surtout connu pour ses nombreux spots d’escalade, d’ailleurs du matériel peut être loué à l’entrée. Nous avons marché jusqu’à un premier refuge avant de repartir un peu en arrière et de reprendre un autre sentier qui nous ramenait au point de départ. Plutôt bien balisé, pas de foules et des paysages sympas

Plivitce et ses cascades

Par la suite, nous sommes partis vers le parc national de Plivitce, celui-ci est surtout connu pour ses multiples cascades. N’hésitez pas à découvrir ce parc car je suis sûre que vous en garderez un merveilleux souvenir. Vous pouvez commencer la ballade par le haut ou le bas, c’est à vous de voir et dans le prix du ticket, vous avez un genre de Bus/train qui peut vous conduire sur les hauteurs du parc. Il s’agit d’un décor idyllique qui vous permettra de laisser libre cours à votre imagination. A la fin de cette ballade, je vous conseille de goûter à une des nombreuses pâtisseries croates, je ne me souviens malheureusement plus du nom mais il s’agit d’un genre de chausson fourré avec du pavot, du lin ou des fruits. Un D-E-L-I-C-E !

Après cette belle visite, nous avons passé la nuit dans le camping Borje situé non loin de Plivitce. Bien situé, au milieu de plaines qui vous donnent l’impression qu’une horde d’indiens pourraient surgir de n’importe où… A propos d’indiens, un film du genre a d’ailleurs été tourné dans les environs, il s’agit du film Winnetou. Après une nuit assez fraîche (en effet, il fait assez froid dans les terres, veillez à avoir un bon sac de couchage avec vous) , il était temps de nous remettre en route et de partir vers la côte.

En route pour la côte

Au programme, la jolie ville de Split. Le Coeur de la ville est située dans l’enceinte d’un ancien palais ayant appartenu à l’empereur Dioclétien. Cela lui donne un charme fou, il y a beaucoup à voir et à visiter, n’hésitez pas à consacrer une journée à la visite de Split. Vous pouvez visiter le palais,monter les marches qui vous mènent vers le sommet du campanile , vous balader le long de la mer, profiter de l’ambiance qui règne dans la ville. De jour comme de nuit, celle-ci s’avère être très chaleureuse. N’hésitez donc pas à rester dans la ville en soirée, si vous avez faim, un très bon restaurant, le Five, situé à proximité de la mer, il s’agirait plus d’une cantine mais l’endroit est convivial, et le rapport qualité/prix est au top ! Vous ne serez pas déçu ! Par la suite, n’hésitez pas à retourner du côté de l’ancien palais, il y a souvent des musiciens qui confèrent à l’endroit un côté enchanteur !

T’as de belles pierres tu sais

Toujours à la découverte de la côte, nous sommes partis en direction de Trogir, pour les amateurs de belles pierres, il s’agit de la visite à ne pas manquer ! La ville est inscrite au Patrimoine mondial de L’Unesco, vous pourrez vous arrêtez pour admirer la cathédrale Saint-Laurent ou encore le couvent bénédictin. N’hésitez pas, également, à vous perdre dans ses ruelles. Malheureusement pour nous, le temps n’était pas au beau fixe, qu’à cela ne tienne, cela n’a rien enlevé au charme naturel de Trogir. Pour le logement, nous avions trouvé un camping dans la ville, qui nous permettait de rejoindre le centre historique à pied. Il s’agit du camping Rozac. Nous avions un bel emplacement, face à la mer. Il y a un restaurant juste à côté, où vous pouvez également manger face à la mer, je vous le conseille ! Il s’agit du Mediterrano, des gens sympas, de la nourriture de qualité et le tout pour un prix démocratique avec une très belle vue sur la mer. Que demander de plus ?

Primosten, Sibenik et les cascades de Krka

Par la suite, nous avons commencé notre remontée vers Zadar, en allant vers Sibenik, nous nous sommes arrêtés à Primosten pour profiter un peu du décor et de la plage. Primosten ressemble un peu à une raquette de tennis, elle a l’air perdue au milieu de l’eau. Il s’agit d’une ville très conviviale et accueillante. Vous pouvez monter vers l’église et le cimetière, y admirer la vue, redescendre et vous éloigner un peu pour avoir un point de vue magnifique. Vous trouverez également des belles plages et l’occasion de faire un petit plongeon dans la mer… . Le suite de nos aventures devaient se dérouler à Sibenik mais la journée touchait à sa fin, il était temps de trouver un camping. Notre choix s’est porté sur  le camping resort solaris.   Un supermarché, plusieurs restaurants et un point fort avec un accès direct à la plage. Le lendemain, nous sommes donc partis vers Sibenik, il parait qu’elle est moins visitée, ce serait dommage car il s’agit également d’une belle découverte. Vous pourrez découvrir la cathédrale Saint-Jacques, inscrite au Patrimoine de l’Unesco. Faites un tour dans les ruelles et surtout perdez-vous dans la ville ! De belles surprises sont souvent au rendez-vous…L’avantage de Sibenik est également qu’elle se situe à plus ou moins 15 km du parc national de Krka. Une nouvelle fois des cascades, un bus pour descendre ou pour remonter, un prix d’entrée de plus ou moins 15 euros. Plus « touristique » que Plivitce, mais ce n’est qu’un avis parmi tant d’autres…

L’île de Murter, porte d’entrée pour les îles Kornati

Après cette visite, nous nous sommes dirigés vers l’île de Murter, il s’agissait d’un point de départ pour faire une excursion en bateau dans les Kornati. Il s’agit d’un endroit paisible où il fait bon de passer quelques jours… Je ne me souviens malheureusement plus du nom du camping et ayant perdu mon guide du routard en Croatie, je suis malheureusement incapable de le retrouver. Cependant les campings sur cette île ont l’air très convenables, vous pourrez normalement en trouver un face à la mer ou à proximité. Les paysages sont magnifiques et il s’agit d’un point de départ de choix pour celui qui veut passer une journée dans les îles Kornati.

Nous avons donc fait une excursion d’une journée en bateau au coeur des îles Kornati, le plus intéressant reste encore un départ de Murter. A cet endroit, vous aurez l’embarras du choix car plusieurs échoppes vous proposeront des forfaits différents à des prix qui le sont tout autant.  Les îles Kornati sont à découvrir et cette journée en bateau peut devenir très vite amusante ( surtout quand l’équipage décide de faire boire plusieurs verres de schnaps à l’ensemble des passagers à 9h du matin).Un seul bémol, quand le flot de touristes de plusieurs bateaux débarquent sur une seule et même petite île, cela peut devenir très vite désagréable, n’hésitez pas à vous éloigner, voir à prendre de la hauteur…

Zadar et détour par l’île de Pag

Notre voyage commençait à toucher à sa fin , il était temps de revenir au plus près de Zadar, là où nous devions prendre l’avion quelques jours plus tard. Nous avons également fait un arrêt dans cette ville pour en admirer ses multiples beautés et pour espérer apercevoir, selon certains, le plus beau coucher de soleil du monde… La ville offre de multiples possibilités, vous balader dans ses ruelles, admirer ses jolies églises et autres ruines archéologiques. N’oubliez pas d’aller vous promener vers le front de Mer et posez vous sur l’orgue marin, là laissez-vous bercer, ici c’est la mer la musicienne, elle n’hésitera pas à vous régaler d’une mélodie dont elle seule a le secret. Qu’est ce qu’on est bien… Comme partout en Croatie, vous pourrez vous restaurer à chaque coin de rue pour un prix très bas. Il s’agit également d’un des nombreux avantages de ce pays ; pouvoir se régaler des saveurs locales sans pour autant y dépenser un salaire.

Avant de reprendre l’avion, nous avons fait une petite halte sur l’île de Pag, la nature est omniprésente et belle, les villages sont charmants et authentiques, il se dégage une vraie douceur de vivre.  Je ne peux que vous recommander d’aller faire un tour sur cette île, elle le mérite amplement !

Avec toutes ces images en tête, il était temps de rentrer chez nous, nous retiendrons de la Croatie plusieurs choses ; la gentillesse des gens, le fait que certaines villes réussissent à réunir en un seul endroit plusieurs époques et une beauté du paysage à couper le souffle. La Croatie se vit, et plutôt bien même. Lorsque vous serez sur place, n’hésitez pas à vous laisser transporter par son charme…

Publicités

7 réflexions sur “La Croatie : un tourbillon de nature et de culture

    • CarolineVictorine dit :

      Aaah on ne peut que l’aimer! Et top ton article, il m’a donné envie d’y retourner! Oui c’est vraiment ça, je ne sais pas ce que ça donne en pleine saison mais en tout cas hors saison c’est un plaisir de visiter la Croatie. Sinon, merci pour ta remarque, ça m’apprendra à faire mon article sur la Corse et sur la Croatie en même temps… 😀
      A bientôt!

      J'aime

    • Caroline Victorine dit :

      J’aurais adoré mais niveau timing ce n’était malheureusement pas possible. On va dire que c’était la petite déception du voyage. Cependant je compte y faire un tour un de ces jours donc c’est avec plaisir que je lirai ton post à ce sujet! 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s